Le taux d’intérêt constitue un élément essentiel de tout crédit immobilier et de tout prêt hypothécaire. Outre sa valeur, décisive, le taux d’intérêt peut présenter des modalités particulières. Ainsi, il peut être variable ou fixe. À quoi s’engage-t-on lorsque l’on choisit le taux fixe ? Le choix d’un taux variable est-il judicieux ?

Taux d’intérêt fixe ou variable : définition

Il faut avant tout savoir de quoi il retourne :

  • Un taux d’intérêt fixe est un taux d’intérêt qui ne changera pas pendant toute la durée de remboursement de votre prêt. Si pendant cette période les taux montent, vous n’êtes pas affecté. Si les taux baissent, vous devrez renégocier votre prêt, faire un rachat de crédit, pour en profiter.
  • Un taux d’intérêt variable est un taux qui peut être modifié pendant votre période de remboursement. S’ils augmentent, le taux de votre crédit immobilier augmente. S’ils baissent, votre taux baisse, sans avoir à renégocier votre prêt.

Quel taux d’intérêt choisir ?

Même si le taux fixe est généralement préféré, car plus rassurant : prévoir l’évolution des taux d’intérêt sur des durées de 20 ans, 30 ans, est hasardeux. C’est pour cette raison qu’un crédit immobilier assorti d’un taux d’intérêt variable est relativement rare. Il est même de plus en plus rare depuis les crises financières récentes qui ont nettement réduit son avantage principal.

En effet, le choix du taux variable permettait de débuter le remboursement de son prêt immobilier avec des mensualités plus faibles qu’avec le choix d’un taux fixe. Or de nos jours, la différence entre le taux fixe et le taux variable de départ s’est fortement amoindrie.

Dans tous les cas : demander conseil à un professionnel

C’est en effet ce que vous pouvez faire de mieux. Sur Quimper et ses environs, Mon Crédit J’aime, courtier en prêt immobilier indépendant, est là pour vous conseiller dans le choix de votre crédit, de ses modalités et de son assurance.

 

Crédits photographiques : © geralt – Pixabay.com